Intravaia Verbo-Tonale
Méthode Verbo Tonale

Categories

Accueil > Formation > Présentation du site

29 avril 2013
Pietro

Présentation du site

Cher (e) collègue,

Je vous souhaite la bienvenue sur ce site internet consacré à la formation des professeurs de langue en phonétique corrective par la méthodologie verbo-tonale.

De tout temps, la phonétique corrective a été la grande oubliée de la didactique des langues et de la formation des maîtres. Elle a été souvent marginalisée, réduite la plupart du temps à quelques analyses contrastives de type articulatoire, parfois à un saupoudrage de phonologie ou d’acoustique, quand elle n’a pas été carrément évacuée des programmes de formation initiale ou continuée des enseignants.

Quant à la méthodologie verbo-tonale, qui fonde pourtant la correction de la prononciation sur la restructuration de la perception auditive, comme préalable communément admis à l’articulation, il s’en faut de beaucoup qu’elle ait acquis droit de cité dans la classe de langue étrangère.

Or, le faible niveau d’expression orale des élèves ( toutes langues étrangères et tous pays confondus) et, tout particulièrement, leur handicap audio-phonatoire ainsi que les difficultés rencontrées par les enseignants ( tous niveaux confondus) à gérer valablement les spécificités de l’oral et, plus précisément, le travail phonétique dans la classe de langue justifient amplement la nécessité d’améliorer la qualification professionnelle des ces derniers dans les domaines susmentionnés.

Fournir aux professeurs de langue les outils théoriques, méthodologiques et techniques leur permettant de prendre en charge , gérer, entretenir et évaluer la prononciation des apprenants ; développer un savoir-faire verbo-tonal qui rende les enseignants capables de maîtriser les processus de restructuration de la perception chez leurs élèves ; former à terme des praticiens rompus aux procédures du travail phonétique par le système verbo-tonal, tels sont les objectifs que nous assignons à cet outil multimédia d‘auto-formation des enseignants.

Ce site internet est donc, suivant le niveau d’investissement professoral consenti, un outil d’initiation, de sensibilisation et de démonstration pour tout enseignant faisant ses premières armes en phonétique corrective ; de rappel, de renforcement et de consolidation des acquis théoriques et pratiques des stages de base pour les enseignants ayant déjà suivi une formation verbo-tonale ; de perfectionnement d’un savoir-faire artisanal pour les futurs formateurs de formateurs désireux de développer leur performance technique en vue d‘assurer la trop rare relève des encadreurs dans les stages de formation .

Cet itinéraire de formation extensive regroupe l’essentiel des notions théoriques et pratiques que nous présentons dans les stages intensifs d’initiation et de perfectionnement en phonétique corrective verbo-tonale (respectivement 90 heures) et se compose de trois parties :

- la première vise à sensibiliser les enseignants au rôle primordial de la prononciation , de la perception auditive et du travail phonétique verbo-tonal dans la classe de langue ; établir l’étiologie approfondie des systèmes d’erreurs et analyser les paramètres qui entravent l’intégration des caractéristiques audio-phonatoires d’une langue étrangère. En reconduisant ces blocages perceptivo-moteurs à la notion de « surdité phonologique » et à la prégnance d’un certain nombre de « cribles » et « complexes affectifs », qui renvoient à des micro-systèmes solidaires de la langue maternelle, nous serons à la fois amené à légitimer le recours à la verbo-tonale comme méthode d’acquisition de la prononciation et à souligner la nécessité d’intégrer le travail phonétique dans une pédagogie structuro-globale de l’apprentissage des langues.

- au cours de la deuxième partie de cet itinéraire, nous examinerons comment le système verbo-tonal , au départ méthode de réhabilitation des malentendants , est devenu un outil d’apprentissage de la prononciation en langue étrangère. Une définition opératoire de la méthode verbo-tonale , illustrée par des exemples concrets de correction in vivo , nous permettra de cerner les présupposés théoriques et méthodologiques du système verbo-tonal appliqué à la didactique des langues. Cette deuxième étape fournira à l’enseignant le contenu de la « boîte à outils » du praticien, à savoir, les prérequis théoriques de base pour l’établissement d’un diagnostic étiologique de l’erreur et la mise en place des dispositifs de remédiation.

- la troisième partie de l’itinéraire , essentiellement pratique, analysera, en les illustrant par un florilège d’exemples extraits de plusieurs systèmes d’erreurs, les procédés particuliers de correction phonétique par la méthode verbo-tonale. D’abord présentées isolément et pour la correction ponctuelle d’une erreur singulière, les différentes procédures seront ensuite regroupées, amalgamées et appliquées à la correction simultanée de plusieurs erreurs phonétiques et rythmico-mélodiques. Un ensemble d’ateliers de démonstration et d’exploitation enregistrés et commentés en direct permettra d’apprécier l’efficacité des traitements proposés ainsi que le rôle de la macro- motricité dans l’apprentissage de la prononciation et du travail phonétique. Cette banque sonore enregistrée sur CD et DVD est assortie d’une série d’exercices qui exploitent l’ensemble des aptitudes sollicitées par l’acquisition d’un savoir-faire verbo-tonal : repérage de l’erreur , diagnostic interprétatif, localisation et production des optimales correctives et mise en place des dispositifs de remédiation.

Pour une exploitation optimale de cet outil de formation, quelques consignes d’utilisation à l’intention des enseignants débutants et avancés peuvent s’avérer nécessaires.

Comme pour l’acquisition d’une bonne prononciation chez l’élève, la maîtrise de l’outil verbo-tonal demande temps, patience et persévérance. Rien ne serait plus préjudiciable à une bonne formation et générateur de frustrations pour l’enseignant néophyte que la tentation de vouloir brûler les étapes et de couper à travers champs.

Si le « coffre à outils » du verbo-tonaliste est relativement léger, délesté des savoirs traditionnels inutilisables pour une action sur la perception (une terminologie articulatoire par trop ésotérique, la connaissance de la langue maternelle de l’élève…), il renferme en revanche quelques fondamentaux théoriques incontournables, dont l’intégration s’effectuera de manière structurée, graduelle et progressive. Par exemple, la correction des éléments rythmico-mélodiques postule au préalable une caractérisation des spécificités prosodiques du français ; la correction des voyelles, qui s’effectue la plupart du temps en termes de « timbre trop clair/trop sombre » requiert au préalable l’assimilation du trapèze vocalique du français suivant des critères acoustiques ; les confusions consonantiques dues à un manque ou un excès de tension celle du tableau des consonnes suivant la tension décroissante : autant de pré requis en nombre limité mais sans lesquels le diagnostic de l’erreur suivant les critères de la méthode verbo-tonale et l’application des procédures de remédiation s’avèreraient impraticables.

Une autre consigne d’utilisation s’adresse essentiellement aux enseignants ayant déjà une formation verbo-tonale approfondie et qui ambitionnent de développer une performance technique de haut niveau. Le savoir-faire requis pour intervenir dans l’émission des messages ( déformations des timbres vocaliques, contrôle des états de tension et de relâchement corporels, nuancements des pattern intonatifs, neutralisations des effets secondaires par des procédures compensatoires etc.) , présuppose un travail artisanal de longue haleine, qui passe par un « compagnonnage », au cours duquel l’enseignant en formation tirera le meilleur parti de l’expérience professionnelle du maître de stage pour s’affranchir progressivement de sa guidance et adopter un style personnel en adéquation avec sa structure de personnalité. Pour utiliser une analogie avec le monde de la musique et de l’art, l’investissement nécessaire pour développer cette « technè » , au sens classique du terme, c’est-à-dire cet art conçu comme un savoir-faire transmissible du verbo-tonaliste qui mobilise tout l’éventail des procédures pour modifier les habitudes perceptivo-motrices de l’apprenant, est comparable à celui du guitariste qui ne jongle avec son instrument qu’au prix d’un long entraînement aux différents rythmes, accords, arpèges etc.

Le professeur de langue, rebuté par l’ampleur de la tâche, dont on lui annonce qu’elle s’apparente ,au stade du perfectionnement, à celle d’un virtuose, peut décider d’ignorer purement et simplement cet aspect de sa formation, mais il peut aussi s’imposer de s’armer de tous les outils nécessaires pour dispenser un enseignement de haut niveau à ses élèves, dont les exigences qualitatives sont, contrairement aux discours ambiants, à la mesure des moyens mis en œuvre par les enseignants pour les satisfaire.

La méthodologie verbo-tonale fonde sa validité sur une assise scientifique solidement établie et la preuve de son efficacité pédagogique n’est plus à faire. Néanmoins, les résultats obtenus en tant qu’outil de correction de la prononciation sont proportionnels à la qualification professionnelle des ses utilisateurs. Certes, cet itinéraire d’autoformation s’apparente davantage à un parcours de grande randonnée qu’à une promenade de santé, mais la réussite est au bout du chemin pour tout qui voudra se donner les moyens d’atteindre cette qualification et notre objectif, en créant ce site internet, consiste à l’accompagner, par une guidance permanente ( itinéraires de formation, forum de discussion, skype, stages intensifs…) aussi loin que sa motivation et son endurance le porteront.

Un désir de démystification de la matière phonétique et de vulgarisation de l’outil verbo-tonal, associé à l’expérience que nous avons des difficultés rencontrées par nos stagiaires en formation, va nous contraindre à d’inévitables schématisations et à quelques simplifications utilitaristes. Nul doute que le praticien séduit par les problèmes de correction phonétique trouvera dans les ouvrages et publications que nous consignons dans notre bibliographie matière à aller plus loin et à élargir sa compréhension des phénomènes liés à la perception /reproduction de la parole et au monde fascinant de la correction de la prononciation.

Pietro Intravaia
Retour à la table des matières

Enregistrer au format PDF Article en PDF